Emile Ouosso et la protection des espèces au Congo

La République du Congo est qualifiée de « pays de la Méga biodiversité ». Le pays a plus de dix mille espèces endogènes et détient 47 % des forêts du continent africain sur son territoire. La préservation de la biodiversité et la protection des espèces menacées de disparition demeurent un grand défi pour le pays. À la base du bien-être humain, le déclin de la biodiversité menace le futur des habitants du Congo. Les mesures prises pour la protection des espèces au Congo sont surtout axées sur la promulgation de loi et la création de nouveaux parcs nationaux.

Les espèces menacées d’extinction au Congo

Selon Le Ministre Emile Ouosso, une multitude d’espèces animales vivent au Congo, notamment dans les nombreux parcs et réserves naturelles du pays. Malheureusement, beaucoup d’espèces sont menacées d’extinction. Parmi eux, il y a le gorille des montagnes, le vautour à dos blanc, le lycaon ou chien sauvage d’Afrique, le faux gavial, le gorille des plaines, le chimpanzé et le mérou goliath.

Les mesures de conservations mises en place

La Convention sur la diversité biologique

L’adoption des lois relatives à la conservation de la nature

La création de parcs nationaux et de réserves naturelles

Un plan audacieux pour sauver les espèces qui peuplent le bassin de Congo dit Emile Ouosso Ministre

Emile Ouosso Ministre: Congo — Brazzaville

Emile Ouosso Ministre: Congo — Brazzaville