Développement routier: les ambitions du gouvernement au Congo-Brazzaville

Image for post
Image for post

Le Congo-Brazzaville depuis l’époque des indépendances n’a pas su mettre en place un plan de développement de son réseau routier. Aussi, les gouvernements successifs n’ont fourni aucun effort d’investissement pour l’entretien de ces infrastructures routières héritées du XIXème siècle. À cela, s’ajoutent les conditions naturelles peu favorables au maintien en bon état du peu d’infrastructures existantes.

Le cas de la RN2 qui établit la liaison entre la capitale Brazzaville et la ville d’Ouesso est très illustratif. Emile Ouosso Ministre indique que la République du Congo propose l’’investissement financier pour la construction des routes . Cela devrait permettre de favoriser les échanges économiques et d’améliorer le réseau routier au cœur du bassin du Congo. Certains projets de développement routier sont en cours de réalisation.

Les projets de développement routier au Congo Brazza

Sur le plan national

Pour la réalisation de ces différents projets routiers, ce sont les constructeurs chinois qui ont été choisis dans le cadre de la coopération Chino-Congolaise dont le montant global sera remboursé sur une période de 15 à 20 ans. Certains travaux ont été lancés en 2007, puis achevés en 2011. D’autres ont été lancés en 2011 et ont été réceptionnés en 2016. L’ensemble de ces travaux concernent la RN1.

La mise en concession des routes selon Emile Ouosso Ministre

Originally published at https://blogs.mediapart.fr on July 8, 2020.

Emile Ouosso Ministre: Congo — Brazzaville

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store